Garonne et Canal, au coeur d’un territoire artisanal en pleine croissance


La communauté de communes Garonne et Canal (Escatalens, Finhan, Montbartier, Monbéqui, Montech, Lacourt-Saint-Pierre) bénéficie d’une situation privilégiée (canal du midi, effets positifs du projet LGV, A62 & A20) à proximité de 2 agglomérations d’envergure. La croissance démographique soutenue ces dernières années, est accompagnée d’un rajeunissement de la population. Le secteur de l’artisanat s’y développe dans un contexte économique et géographique  favorable.

Une économie artisanale bien représentée sur le territoire intercommunal :

– + de 40 % des 500 entreprises sont artisanales (devant l’agriculture et les commerces) : 223 artisans (9 % alimentation, 46% bâtiment, 10% fabrication et 35% services),

–  Une concentration d’entreprises sur Montech  qui comprend plus de la moitié des entreprises du territoire,

405 actifs  (176 salariés / Près de 30 apprentis dans les entreprises artisanales du territoire / ¼ des entreprises avec salariés).

CCGC_GeometiersDécouvrez Garonne et Canal sur geometiers.fr

Un territoire artisanal jeune :

Le plus jeune territoire du Département avec un âge moyen de 43 ans (46 en T&G),

–  58% d’artisans de moins de 45 ans (49% en T&G),

–  Des cédants potentiels moins nombreux avec 15% de dirigeants de plus de 55 ans (22% en T&G) :

  • 12 entreprises dans le bâtiment (menuisier, maçon, plaquiste, électricien, peintre)
  • 9 entreprises dans les services (salon de coiffure, taxi/ambulance, garage)
  • 6 entreprises dans la fabrication
  • 6 entreprises dans alimentation (boulangerie, boucherie, restauration rapide)

– Un dynamisme de la jeune entreprise mais aussi des problématiques de développement des acteurs des métiers (besoins de formations, de financement, de structuration commerciale…).

Des opportunités d’activités dans tous les secteurs de l’artisanat* :

Un potentiel marché qui s’étoffe à l’instar de la croissance démographique de la commune de Montech (+3,3%/an). Cette zone géographique est située dans le couloir d’urbanisation entre Toulouse et Montauban. Ce secteur se densifie en raison notamment de l’installation de population travaillant sur Toulouse et attirée par la présence de terrains constructibles plus abordables et plus nombreux qu’aux abords de la métropole régionale.

Une faible densité artisanale avec 53 habitants pour 1 entreprise (43 en T&G), caractéristique des secteurs du sud du Département, qui traduit une probable évasion commerciale (hors territoire et hors artisanat) synonyme également de perspectives de développement de nouvelles activités pour les habitants du territoire.

* La chambre de Métiers et de l’Artisanat de Tarn-et-Garonne propose un accompagnement spécifique en matière de transmission/reprise, de création et développement d’entreprises de moins de 3 ans ainsi qu’une assistance aux élus et techniciens des territoires pour le développement de la création et de la transmission-reprise dans le cadre du dispositif Entreprendre en Midi-Pyrénées (programme régional animé et coordonné par Madeeli avec le soutien de la Région Midi-Pyrénées et de l’Union Européenne). Pour en savoir-plus, contactez la CMA82.